•  

    Les Socialistes ont leur leader et leur programme !

     

    A lire « Une autre ambition pour Courbevoie » ont comprend que rien ne les destine à exercer une quelconque responsabilité à Courbevoie !

     

    Leur Vade-mecum « BOBO » est d'une platitude déconcertante. Il fait froid dans le dos.

     

    Ils ont trahi JAURES !

     

    Le PARTI SOCIALISTE de Courbevoie ? Meilleur allié de l'UMP !

     

    Mais où sont donc passés tes socialistes, Ô COURBEVOIE ?

     

    <?xml:namespace prefix = o /><o:p>A lire, pour rire un peu - ou bien pleurer ? - le texte incriminé d'une affligeante pauvreté :</o:p> http://jeanandrelasserre.free.fr/

     


    votre commentaire
  • <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA DEFENSE"> </st1:PersonName>

    <st1:PersonName w:st="on" ProductID="LA DEFENSE">LA DEFENSE</st1:PersonName> va coûter cher aux Habitants de Courbevoie !

     

    Depuis des décennies, la ville bénéficiait des retombées du quartier d'affaires sans contrepartie. L'entretien du site était assuré par l'Epad (établissement public d'aménagement de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La Défense">La Défense</st1:PersonName>).

    Mais l'année dernière, l'Etat a décidé de demander aux collectivités (le département, les villes de Puteaux et Courbevoie) de payer leur part. Il a créé un Epic (Etablissement public à caractère industriel et commercial), dont le premier conseil d'administration se réunit ce vendredi. « Le directeur de l'Epic aura pour mission de regarder ce que l'Epad va transmettre à l'Epic, ça sera à nous de dire oui ou non », résume Jacques Kossowski. Cette participation aux frais de gestion ne sera pas neutre pour le budget de la ville (qui verse déjà 1 million d'euros depuis trois ans).

    « Les recettes des parkings ne sont pas suffisantes, reconnaît-il. Si on n'a pas assez de recettes, il va falloir en trouver. Il faut mettre tout sur la table. L'Epad touche des charges foncières, pourquoi pas l'Epic. »

    Il y a quelques mois, l'élu avait même évoqué une mesure peu populaire : la hausse des taxes locales, parmi les plus faibles du département. Et dans sa lettre de candidature, le candidat de l'UMP n'hésite pas à écrire au chapitre des équipements sportifs et culturels : « Par souci de bonne gestion, on ne peut faire plus. Mais on peut faire mieux et autrement. » Autant dire que les résidants du Faubourg-de-l'Arche, qui ont réclamé au maire une piscine, peuvent toujours rêver.

     

    http://elections.leparisien.fr/elections-municipales-2008//hauts-de-seine-92-municipales/1792-jacques-kossowski-part-grand-favori.php


    votre commentaire
  •  

    A lire absolument, pour rire un peu ! M. Kossowsky s'essaye à la diplomatie !

     

    Pro américain et « Beni oui-oui », M. Kossowsky nous livre une analyse géopolitique qui vaut le détour !

     

    On enfile les perles ! On verse de l'eau tiède !

     

    Député UMP ? Un travail à plein temps ! Bien sûr !

     

    Les vieux Gaullistes de Courbevoie doivent se retourner dans leurs tombes !

     

    http://www.jacqueskossowski.fr/

     


    votre commentaire
  •  

    A Courbevoie, le PRG fait la tête au Parti Socialiste - on les comprend ! - et a décidé de rejoindre le MODEM !

     

    Pauvre Parti Socialiste de Courbevoie qui espérait aussi un accord avec le MODEM !

     

    Mais où sont donc passé tes Socialistes - les seuls, les vrais, les enfants de Jaures ? - Ô Courbevoie ?

     


    5 commentaires
  •  

    CECCALDI RAYNAUD de Puteaux condamne l'urbanisme éhonté de Courbevoie !

     

    «Tout Puteaux n'est pas dans <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Défense">la Défense</st1:PersonName> et toute <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Défense">la Défense</st1:PersonName> n'est pas dans Puteaux ! Tandis qu'à Courbevoie, <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Défense">la Défense</st1:PersonName> a envahi toute la ville. »

     

    Qu'en pense son ami député maire UMP de Courbevoie ?

     

    Ceccaldi-Raynaud père, inamovible élu UMP du 9-2 depuis 1969, réfugié au Sénat puis au conseil général, a été mis en examen fin juillet 2007 par un juge d'instruction de Nanterre, Richard Pallain, pour favoritisme et corruption passive.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique